top of page

Campagne de financement CVC


La Coalition des Victimes Collatérales (CVC) est très heureuse de faire partenariat avec le Fonds d’héritage pour l’environnement (FHE), qui, après avoir pris connaissance du dossier et des rapports d’experts inquiétants entourant le projet de la VC accepte de soutenir la CVC dans sa campagne nationale de sociofinancement. La levée de fonds servira à payer les frais juridiques et autres expertises nécessaires pour la contestation des expropriations et mettre fin au projet de la VC proposé compte tenu des risques à la santé et la sécurité des citoyens, et des impacts majeurs et irréversibles sur les milieux humides et hydriques, incluant la nappe phréatique. Il est important de clarifier que les dons recueillis ne sont pas destinés aux propriétaires expropriés dans la négociation des indemnités individuelles mais bien pour démontrer que le projet n’est aucunement dans l’intérêt public et pour ainsi éviter une catastrophe écologique et humaine.

Le Fonds d’héritage pour l’environnement est une organisation environnementale québécoise créée en 2015 afin de venir en appui aux regroupements de citoyens engagés dans des démarches judiciaires pour la conservation de la biodiversité et la protection de l’environnement. Cet organisme caritatif cherche également à sensibiliser le public sur les lois environnementales et les recours juridiques qui existent pour ceux qui désirent protéger l’environnement et ainsi laisser ‘un héritage’ précieux aux générations futures. L’organisme a partagé son vaste réseau d’experts et a aidé financièrement de nombreux groupes de citoyens et organisations environnementales comme Eau Secours, Eco justice & Sierra Club Canada et le CQDE (Centre Québécois du Droit de l’Environnement).


Nous sommes fiers que le Fonds d’héritage pour l’environnement vienne s’ajouter à une liste grandissante de collaborateurs d’envergures comme la Fédération de l’UPA-Estrie, le Syndicat des producteurs forestiers du Sud du Québec (SPFSQ), l’OBNL Eau Secours, le Conseil régional de l’environnement de l’Estrie et la municipalité de Frontenac. Nous sommes reconnaissants pour leur conseil, leur expertise, le partage de leur réseau, et dans le cas de l’UPA-Estrie et le SPFSQ, pour leur C V C Communiqué de Presse soutien financier dans la mise-en-place du dossier de contestation préparé de façon accélérée par Me Daniel Larochelle, Me Jean-Claude Boutin et Me Frédérique Paré.


« La Fédération de l’UPA-Estrie et le Syndicat des producteurs forestiers du Sud du Québec réitèrent leur appui à la CVC pour le bien-être des collectivités locales et celles en aval sur la rivière Chaudière. Il est temps que le gouvernement du Canada travaille à la sécurité ferroviaire au bénéfice des populations et non des compagnies de chemin de fer. » Michel Brien, Président Fédération de l’UPA Estrie


Faites un don et aidez la CVC :

- à soutenir les victimes collatérales et les 77% de la population qui s’opposent au projet sans aucun support des élus, soit la mairesse Julie Morin, le député de la CAQ François Jacques et le nouveau ministre des Transports Pablo Rodrigues (ce dernier a été invité à venir rencontrer les membres de la CVC mais aucune réponse à ce jour);

- à poursuivre les démarches judiciaires jusqu’au bout afin d’obtenir les documents que Transport Canada refusent de partager malgré multiples demandes; ceux-ci démontreront la nature de l’entente entre Transport Canada et le CPKC, et l’ampleur exact de la catastrophe environnementale et humaine à venir;

- à faire appel à des experts indépendants pour évaluer adéquatement l’impact de la destruction de 100 hectares de milieux humides, incluant les risques accrus d’inondation majeure, et l’impact de la VC sur l’intégrité des écosystèmes de la rivière Chaudière, du Lac Mégantic et du Lac à l’Orignal. En effet, la CVC doit prendre les moyens nécessaires pour faire le travail non effectué par les promoteurs : les déversements importants d’eau, de contaminants et de sédiments dans les cours d’eau n’ayant pas été étudiés et notre demande pour une étude d’impact environnementale sérieuse et indépendante ayant été refusée par le ministre de l’Environnement Steven Guilbault pour des raisons administratives et peu convaincantes.


Pour faire un don, visiter le site du Fond d’héritage pour l’environnement au https://www.legacyfundenvironmental.org/ et choisissez la cause à soutenir soit : Lac Mégantic – Contournement ferroviaire. / Lac-Mégantic Rail bypass

Les fonds recueillis seront gérés par le Fonds d’héritage pour l’environnement (reçus fiscaux disponibles) et permettront de poursuivre les démarches judiciaires jusqu’au bout afin de faire sortir la vérité entourant ce projet insensé. Les démarches judiciaires sont entreprises pour soutenir la contestation du tracé de la VC non seulement pour les gens directement expropriés mais aussi les centaines de victimes collatérales qui sont à risque d’inconvénients sérieux et qui ne recevront aucune indemnité ou garantie concernant la qualité ou la quantité de leur eau potable, les affaissements de terrains, les risques d’inondations accrus et autres nuisances importantes.


La CVC remercie d’avance tous les donateurs.

Commentaires


bottom of page