Vitalité et Cannabis, qui l'aurait cru?

Mis à jour : févr. 10


Par: André Lapierre, 3 février 2021

La semaine dernière la mairesse Julie Morin et un organisme de promotion commerciale comme Commerce Lac-Mégantic nous annonçait par voie de communiqué non seulement la venue de la SQDC mais son investissement de 70,000$ dans 2 locaux appartenant à la Ville pour l'aménagement. La directrice générale de Commerce Lac-Mégantic, Éva Miron Bilodeau, mentionne que l’arrivée de la SQDC à Lac-Mégantic est un élan qui contribuera à la vitalité économique du centre-ville. Écoutez l'entrevue de la mairesse ici

S'il y a 40 ans, on nous aurait dit que la vente de pot contribuerait à la vitalité économique d'un centre-ville, on se serait étouffé de rire... et pourtant, ce produit qui était interdit et criminalisé il y a un peu plus de 2 ans est maintenant en temps de Covid, devenu un service essentiel.

Vous me traiterez de ''passé date'', de vieux jeu, mais personnellement ces décisions de décriminaliser certains stupéfiants n'est pas un signe d'évolution, mais un signe de soumission d'un service de justice qui est dépassé devant une machine plus grosse qu'elle et qui a baissé les bras. Que fait-on à ce moment-là? On légalise et on l'administre à son compte. C'est une décision politique, et quand je constate qu'aujourd'hui, une bonne majorité des producteurs de cannabis sont d'anciens politiciens ou proches de la politique. On a vu des patchs sur moto remplacées par des vestons cravate en limousine, toujours pour notre bien, pour la sécurité et le désengorgement des palais de justice. Si tu te rends dans un casino aujourd'hui, ton stationnement est gratuit, par contre si tu vas à l’hôpital, faut payer un stationnement. Ce qui me porte à croire que même légalisé, l’intérêt premier est de faire de l'argent, ce qui ressemble beaucoup aux ''gestionnaires'' d'avant.

L' histoire nous rappelle que ceci fut fait dans les cas de l'alcool, des jeux, maintenant des stupéfiants et bientôt sans doute la prostitution. Dans le fond, les criminels d'aujourd'hui sont les hommes d'affaire de demain. Ces personnes qui auraient reçu une sentence de prison pour trafic et la vente d'une substance qui détruit des vies, les chambres de commerces souligneront peut-être un jour leur implication dans le développement économique.


Ce qui me fait dire qu'avant de traiter quelqu'un de criminel aujourd'hui, penses-y, parce qu'il sera peut-être ton patron de demain. Si nous n'avons aucun contrôle sur le crime organisé aujourd'hui, faut croire qu'à la vitesse où ça va, on nous invitera bientôt à voter a tous les 4 ans pour le ''gestionnaire'' de notre choix.

Je vous le dis, si en fumant un joint il y a 40 ans, on nous aurait dit ce qui se passe aujourd'hui, en expirant on aurait dit Hiiiiiiiiiii! Est forte, c'est du bon stock! Je terminerai en vous disant que si le cannabis était de la merde avant, c'est pas parce qu'il est légalisé qu'il n'en n'est plus.

Mais bon, ont est rendu là... la population l'a accepté et on vit avec.

Posts récents

Voir tout