top of page

Sous les ponts de Mégantic

Par: André Lapierre


Avec le nombre de ponts qui traversent et traverseront la rivière Chaudière à Lac-Mégantic, on pourra fredonner la chanson ( Sous les ponts de Mégantic au lieu de Paris ) et pourquoi pas au niveau touristique avoir quelques gondoliers. Avec bientôt 4 ponts et une traverse de motoneiges, nous sommes à faire pâlir de jalousie les gens de Québec qui parlent d'un 3ième lien.

Comme la mairesse de Lac-Mégantic Julie Morin le mentionne dans son entrevue, tout ce qui traîne se salie, il faut dire que le dossier de la voie de contournement depuis 9 ans traîne en longueur et sans se salir, il est de plus en plus discutable aux yeux de plusieurs personnes, allant jusqu'à douter de la pertinence d'une voie de contournement pour certains.

Si de façon compréhensible, plusieurs actions ont été prises de manière émotionnelle au tout début, 9 ans après la tragédie, ont constate que le rationnel semble vouloir prendre place. Un tracé contesté pour des questions de sécurité, d'environnement, et surtout le danger de contamination ou même d’assèchement de la nappe phréatique suite aux travaux et le passage des trains.

D’ailleurs les maires et mairesses Frontenac, Nantes et Lac-Mégantic attendent avec impatience l'étude des spécialistes sur le sujet par Transports Canada. Si pour le maire de Frontenac il est clair qu'il abonde dans le même sens que sa population qui suite à un sondage, s'est prononcée à 90% contre le tracé de la voie de contournement, le maire de Nantes lui, laisse supposer qu'il pourrait faire pareil si on ne répond pas à ses attentes. Quant à la mairesse de Lac-Mégantic, elle dit ne pas prendre panique avec cela et attend elle aussi des réponses à ses questions.

Quant on se souvient que lors de la journée d'information à l'OTJ, il n'y avait environ que 150 personnes qui sont passées rencontrer des gens de Transports Canada, du CP et autres organismes impliqués dans le projet de la voie de contournement, je dois avouer que d'après moi si quelqu'un a appris quelque chose là, c'est parce qu'il ne connaissait pas le dossier. Faut mentionner aussi, que dans toute sa transparence, tout ce beau monde à refusé l'accès aux médias et de répondre aux questions des journalistes. Style : ouvre ta bouche, je vais t’entrer le projet dans la gorge.

Je me questionne à savoir qu'est-ce que les premiers magistrats de ces municipalités feront si les réponses de Transports Canada ne répondent pas à leurs attentes?

Entrevue de la mairesse de Lac-Mégantic Julie Morin

FACEBOOK

YOUTUBE


91 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page