Questions et réponses des candidats


Mardi dernier le 13 septembre 2022 en compagnie de Daniel Poulin du journalmrg.com, nous avons réalisé une vidéo sur mawebtv.info qui fut diffusée sur Facebook. Celle-ci contenait des questions adressées à chaque candidat de la campagne électorale dans la circonscription de Mégantic, puisqu'il n'y a pas de débat organisé par la Chambre de Commerce.

Ces questions que vous pouvez entendre en regardant la vidéo au bas, furent transmises à chaque candidat par messenger, sauf à la candidate libérale que nous n'avons pas trouvée. Plus de 500 personnes jusqu'à maintenant ont visionné la vidéo.

Depuis, 2 des 4 candidats ont répondu à la question qui leur était posée, soit 24 h plus tard le candidat du Parti Québecois André Duncan dans la section commentaires et la candidate de Québec Solidaire Mme Marilyn Ouellet qui l'a fait par courriel. Le député sortant de la Coalition Avenir Québec François Jacques, a commenté avec un petit cœur rouge sans toutefois répondre à la question (Il a tellement aimé qu'il n'a pas cru bon de répondre, il lui reste encore une grosse semaine pour le faire) Quant à Mathieu Chénard du Parti Conservateur du Québec aucune nouvelle.

Voici les questions

Réponse du candidat du Parti Québecois André Duncan

Bonjour, pour la question qui m’est adressée, je vais vous laisser un copier/coller tiré d’une publication qui, à mes yeux, est clair et détaillé sur ce que le Parti Québécois propose concrètement à la question de Monsieur Poulin.

« COMBATTRE LA PAUVRETÉ CHEZ LES AÎNÉS TOUT EN PALLIANT LA PÉNURIE DE MAIN-D’OEUVRE

Environ 60 % des personnes aînées au Québec vivent avec un revenu de moins de 30 000 $, et 20 % d’entre elles n’atteignent pas le seuil de « revenu viable ». C’est donc plus répandu qu’on ne le penserait.

Aujourd’hui nous nous sommes engagés à donner un rabais d’imposition de 15 % sur les derniers 35 000 $ déclarés en revenus, sans pénalité sur les rentes et les pensions, jusqu’à un revenu annuel maximal de 80 000 $.

Concrètement, ça veut dire que les personnes de 60 ans et plus qui font 50 000 $ et moins ne paieront pas d’impôts, alors que celles gagnant de 50 000 $ à 80 000 $ profiteront d’un incitatif important pour rester au travail, ou y revenir, si elles le souhaitent.

Nous proposons également de permettre l’arrêt des cotisations au Régime de rentes du Québec (RRQ) pour les personnes de 65 ans et plus. Les personnes qui souhaitent continuer à travailler après 65 ans pourront ainsi bénéficier pleinement de leur travail : les 6,15% de cotisation retourneront directement dans leurs poches et constitueront une hausse directe de leurs revenus

.

Ces deux mesures permettront non seulement de remédier à la pauvreté chez nos aînés, mais également de pallier à la pénurie de main-d’œuvre en augmentant la taille de la population active, en ramenant 150 000 travailleurs expérimentés sur le marché de l’emploi d'ici 2030.


Pour revenir sur le marché du travail, ils doivent toutefois trouver l’offre attrayante. On doit aussi respecter leur rythme, permettre et comprendre que des gens voudraient revenir travailler, mais avec moins d’heures. Les conditions actuelles ne leur permettent pas. Changeons cela. »

Je suis tout à fait capable de réfléchir et parler par moi-même, mais la réponse à la question se trouve dans la publication du Parti et elle est très complète. Si je peux me permettre de répondre également à la question adressée a Marylin, les enjeux et la relève agricole sont aussi des priorités du Parti Québécois et comme la circonscription de Mégantic est en grande partie rurale, il faut qu’on prenne le taureau par les cornes.

Actuellement, 60.5% des agriculteurs québécois ont 55 ans ou plus, donc il faut clairement à planifier la relève. Le prix des terres agricoles a grimpé de 450% en 30ans et le prix de la machinerie n’échappent pas à l’inflation. Un programme de subventions a été créé en 2013, offrant 50 000$ à un étudiant du cégep qui souhaite démarrer un projet agricole avant ses 40ans.

Cependant, ce programme n’a pas été mis à jour et si une personne bénéficiant de se programme a un autre travail pour arrondir les fins de mois, cette personne verra la somme passer à 25 000$ si elle travaille 21h par semaine ailleurs que sur l’entreprise agricole. Je pense aussi que le modèle d’école alternative de la MFR de St-Romain doit être valorisé, qu’on en fasse la promotion et qu’on la développe encore plus. Je vous laisse aussi une photo d’une autre publication du PQ qui explique bien quelques propositions du parti sur le sujet.

Réponse de la candidate de Québec Solidaire Marilyn Ouellet

La valeur moyenne des terres agricoles en culture a plus que triplé depuis 2007 (UPA,

2018).

+ 600% depuis 1990.

● Les producteurs et productrice agricoles doivent s’endetter de plus en plus pour acheter les terres qui sont encore disponibles.

○ La relève agricole peine à s’établir en partie pour cette raison.

● De plus en plus d’agriculteurs deviennent locataires des terres sur lesquelles ils cultivent faute de pouvoir les acheter.

○ Pangea est codirigé par Charles Sirois (cofondateur de la CAQ) et a notamment

été financé par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et le Fonds

de solidarité FTQ.

○ D’autres fonds, dont Banque Nationale, sont également très présents en zone

agricole au Québec.

Propositions de Québec solidaire

Protéger notre territoire agricole

Pour protéger le garde-manger des Québécois et des Québécoises, encourager la relève agricole et assurer notre autonomie alimentaire au cours des prochaines décennies, Québec solidaire propose un plan de lutte contre l’accaparement des terres agricoles, incluant deux mesures phares:

Interdire l’acquisition de terres agricoles par des fonds d’investissement privés (p. ex. institutions financières, sociétés immobilières, etc.);

Créer un réseau d’«aires agricoles publiques», gérées par les communautés locales et entièrement dédiées à une agriculture de proximité sur petite surface, diversifiée et écologique.

La création d’infrastructures collectives de transformation et de mise en marché locale, dont un réseau public d’abattoirs régionaux et la mise en place de communes de commercialisation soutenus par la communauté et dédiés au milieu institutionnel.

Réponse du candidat sortant de la Coalition Avenir Québec François Jacques

Photo : Page Facebook de François Jacques

80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
nous réparons et changeons votre pare-brise.jpg

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/8

MAWEBTV.INFO