top of page

Lac-aux-araignées : Quel gaspillage!


Il y a une chanson qui dit ''Le monde a bien changé'' il faut le croire. En 2014 et 2015, la Ville de Lac-Mégantic procédait à l’acquisition de terrains situés à Frontenac, aux abords du Lac aux Araignées, pour la mise en valeur culturelle et patrimoniale du plus ancien site archéologique de l’est de l’Amérique du Nord. Par le fait même, elle devenait propriétaire du barrage, donc dans l’obligation de rendre celui-ci conforme aux normes du MELCC. Or, le coût des travaux requis, en 2019, dépassait déjà largement celui qui avait été estimé avant son acquisition. (Source : Écho de Frontenac)

Quand même curieux aujourd'hui que la ville de Lac-Mégantic passe sous le tapis ses grands principes qui l'inspiraient, comme elle le mentionne sur son site internet. ''L’ouvrage réalisé au début du siècle par enrochement n’est plus en mesure d’assurer le niveau optimal du Lac aux Araignées, ce qui pourrait engendrer des conséquences sur la qualité de l’eau et la qualité de vie des riverains. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la municipalité de Frontenac a été impliquée dès le départ dans les discussions et les décisions entourant ce projet de réfection.''https://www.ville.lacmegantic.qc.ca/barrage-du-lac-aux-araignees-la-ville-se-voit-dans-lobligation-dagir/ (Source :Ville de Lac-Mégantic)

En résumé la ville de Lac-Mégantic mentionne que le gouvernement du Québec l'obligeait à faire la réparation du barrage et maintenant qu'il n'y a plus d'obligation, on semble s'en foutre royalement, laissant Frontenac regarder son lac s'assécher tranquillement. Plusieurs se demandent encore pourquoi la ville a fait l'achat de ce site archéologique...

La Ville aujourd’hui n'a plus à répondre aux exigences du ministère. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle met fin à l'entente avec Frontenac qui à été impliquée dès le départ dans les discussions et les décisions entourant ce projet de réfection.

Aujourd'hui le maire Gaby Gendron se retrouve le derrière à l'eau et de l'eau dans le lac, il y en a de moins en moins.

Écoutez le maire de Frontenac Gaby Gendron



132 vues0 commentaire
bottom of page