La voie de contournement : De l'insulte à l'injure


Réaction de Robert Bellefleur porte-parole de la Coalition des citoyens OESF de Lac-Mégantic en entrevue vidéo. La Coalition réagit sévèrement au volte face de Transports-Canada qui se permet aujourd’hui en 2021 d’offrir au Canadien Pacifique (le nouvel acquéreur du chemin de fer de la CMQR) la possibilité de modifier à sa guise les configurations du futur tracé de voie de contournement en fonction de ses propres besoins opérationnels. On dénonce aujourd’hui une situation d’injustice qui prévaut actuellement envers les élus et les citoyens de Nantes, Lac-Mégantic et Frontenac dans le dossier de la voie de contournement ferroviaire.

La Voie de contournement, le CP avant les élus

et les citoyens, injustice et mépris


La Coalition des citoyens OESF de Lac-Mégantic dénonce aujourd’hui une situation d’injustice qui prévaut actuellement envers les élus et les citoyens de Nantes, Lac-Mégantic et Frontenac dans le dossier de la voie de contournement ferroviaire.


La Coalition réagit sévèrement au volteface de Transports-Canada qui se permet aujourd’hui en 2021 d’offrir au Canadien Pacifique (le nouvel acquéreur du chemin de fer de la CMQR) la possibilité de modifier à sa guise les configurations du futur tracé de voie de contournement en fonction de ses propres besoins opérationnels. La Coalition et la population de la région de Lac-Mégantic se rappellent pourtant très bien que Transports-Canada avait refusé sans réserve en 2018-2019, toutes les propositions de modifications au tracé soumises par les élus et les citoyens de Nantes, Lac-Mégantic et Frontenac. Les motifs évoqués à l’époque étaient reliés aux coûts supplémentaires ainsi qu’aux délais additionnels affectant le budget et le calendrier de construction de cette infrastructure. Maintenant que le CP entre dans la danse, TC accepte sans remord et sans réserve que les délais et les coûts de cette construction soient majorés de façon substantielle selon les préférences du CP. Bien que l’étude d’avant-projet ait été réalisée par deux des plus grandes firmes d’ingénieries au Canada AECOM et SANTECH, le CP s’en montre insatisfait? La Coalition dénonce donc sans réserve ce geste de favoritisme de Transports-Canada envers le CP et ce, au détriment des élus et de la population régionale de Lac-Mégantic. Il s’agit de l’illustration évidente d’une situation injuste de deux poids, deux mesures, de même qu’une preuve additionnelle de la soumission de l’organisme fédéral à l’hégémonie des barons du rail, à qui on ne doit rien refuser.


Un autre dilemme très questionnable réside dans le fait que nos propres gouvernements ont aussi convenu de céder gratuitement cette infrastructure toute neuve au CP, une fois qu’elle sera construite à même des fonds publics. C’est tout un cadeau pour une compagnie très prospère comme le CP qui tente actuellement d’acquérir à grands frais (25 à 30 milliards$ US) la Kansas City Southern aux États-Unis. La Coalition interprète aussi cette décision comme une seconde insulte pour les citoyens de Lac-Mégantic, du Québec et du Canada qui vont tous devoir payer cette voie de contournement, sans obtenir aucun droit de regard et de décision sur son tracé!

La Coalition des citoyens n’est pas dupe à la veille d’une opération médiatique de Transports-Canada commandée par la mairesse de Lac-Mégantic, Mme Julie Morin et par le député conservateur fédéral, M. Luc Berthold. La Coalition considère que nos élus devront désormais exiger de Transports-Canada que les municipalités et les citoyens de Lac-Mégantic, Nantes et Frontenac soient dorénavant traités sur le même pied d’égalité que le CP. Les modifications au tracé qu’ils réclament depuis 2018 sont aussi légitimes que celles du CP. Une fois construite, ce sont ces citoyens vivant à proximité de cette section de voie ferrée qui en subiront jour après jour les contraintes et les risques associés à leur propre sécurité.


Pour la Coalition des citoyens OESF de Lac-Mégatic, il s'agit d'une condition préalable à l’obtention d’une meilleure acceptabilité et guérison sociale des citoyens issus des communautés de Lac-Mégantic, de Nantes et de Frontenac. Ces derniers n’ont-ils pas assez souffert des conséquences de la Tragédie du 6 juillet 2013!

Robert Bellefleur Porte-Parole de la Coalition des citoyens OESF de Lac-Mégantic