top of page

La mairesse Julie Morin m'a déçu...



Par : André Lapierre

Vendredi dernier j'ai fait la lecture d'un post de Julie Morin mairesse de Lac-Mégantic, suite à une lettre ouverte de m André Tanguay dans l'Écho de Frontenac parue dans l'édition du 2 février, faisant l'éloge de la mairesse et apportant son appui à la voie de contournement ferroviaire. Je n'ai nullement l'intention de commenter cette lettre ouverte reconnaissant que tout le monde a le droit de s'exprimer, que l'on soit pour ou contre un projet ou un autre.

Quant à l'éloge de la mairesse, d'entrée de jeu, je reconnais que le rôle de mairesse et même de conseiller et conseillère dans une municipalité ou une ville n'est pas toujours facile à l'heure des réseaux sociaux, où derrière l'écran d'ordinateur, des personnes accusent et jugent, les traitant de tous les noms, allant jusqu' à des attaques personnelles. Julie Morin a eu son lot de commentaires et menaces. J'ai eu à rencontrer celle-ci pour des entrevues à plusieurs reprises, j'ai appris à respecter cette femme en premier lieu, mais aussi sa fonction et croyez moi nous ne sommes pas toujours d'accord.

Mais son post sur Facebook vendredi dernier m'a déçu, voici ce qu'elle écrivait :

'' Je partage cette lettre parce qu’elle m’a fait du bien;

Je partage cette lettre parce que je la crois d’une grande justesse relativement au rôle parfois ingrat mais important que jouent les élu(e)s;

Je partage car depuis ce matin, je reçois plusieurs messages et appels de citoyens qui me disent « il faudrait que tous les gens qui attendent la voie de contournement lisent ce texte. Ça fait du bien de voir que nous sommes plusieurs à l’attendre… »

Attention : Je partage ce texte pour faire du bien à celles et ceux qui en ont besoin. Si vous êtes contre le projet, c’est votre droit. Je respecte votre opinion. Mais MERCI de laisser aux autres un endroit sécuritaire et respectueux où ils peuvent échanger sans jugement. Je masquerai donc tous les commentaires qui vont à l’encontre de la lettre ci-haut mentionnée, pour le bien de celles et ceux qui ne cherchent aucunement la confrontation, mais uniquement la guérison…''

La fonction de maire ou mairesse est d'être au service des citoyens et de tous ses citoyens et répondre aux besoins et inspirations de ceux-ci. Mais voilà que dans ce poste Mme Morin est dans un rôle de victime où elle se complet à se faire bercer par une vague d'amour dans le merveilleux monde des licornes, bon, tant mieux si ça lui fait du bien.

Là où ça accroche, c'est le dernier paragraphe dans lequel elle mentionne qu'elle masquera tous les postes de ceux qui sont contre le projet de voie de contournement, en disant qu'elle respecte leur opinion, mais qu'elle veut laisser aux gens pour la voie de contournement un endroit SÉCURITAIRE et respectueux pour échanger. Ça me laisse malheureusement croire que vous êtes la mairesse de tout le monde, à condition qu'on nous vous conteste pas.

Sécuritaire? Est-ce qu'il y a eu des actes de violence? Est-ce que questionner le tracé est irrespectueux? Est-ce que douter du professionnalisme de Transports Canada est irrespectueux? Est-ce que de craindre les effets négatifs de la réalisation de cette voie de contournement est irrespectueuse et pas sécuritaire?

Connaissez-vous réellement le sentiment des citoyens de la ville de Lac-Mégantic sur le sujet de la voie de contournement? Le maire de Frontenac, qui lui et son conseil se sont déjà prononcés contre le passage de la voie de contournement sur leur territoire fait un référendum sur le sujet et mentionne qu'il respectera la décision de ses contribuables, pour ou contre, parce qu'il est au service de ceux-ci et non de ses choix personnels.

La ville de Lac-Mégantic fait une consultation avec ses citoyens dans le dossier du CSM et agira en fonction des réponses reçues, pourquoi ne pas le faire aussi pour la voie de contournement ou même faire un référendum? Vous me parlerez des coûts de la réalisation? Si la ville a été capable d'ouvrir un poste à 60.000$ et plus pour un an pour engager une personne qui s'occupera des activités de la commémoration du 10 ans de la tragédie ou encore profiter de l'argent économisé pour la construction du barrage au lac des araignées, qui ne sera pas fait, vous seriez en mesure de le financer cette consultation je crois.

Craignez-vous une réponse négative à un tel exercice démocratique? Pourtant si la ville est si certaine que sa population est favorable à la voie de contournement, les résultats d'un référendum favorable lui donnerait un mandant clair et incontestable, que ce soit pour ou contre, on pourrait constater que la population est sur la voie de la guérison comme nous mentionne la mairesse.

De toute façon le ministre de Transports Canada Omar Alghabra à mentionné que dans ce dossier, l'acceptation sociale n'était pas une obligation. Le plus à craindre n'est pas la voie de contournement, mais le pouvoir de l'argent et le pouvoir accordé par des ministères à des entreprises telles que le Canadien Pacifique.



Comentários


bottom of page