L’échéancier ne peut être respecté


Lundi 22 mars en après-midi, je me suis entretenu par vidéo Skype avec monsieur François Charbonneau, ingénieur à la retraite résidant de St-Hubert, mais propriétaire de 2 condos à Lac-Mégantic. Celui-ci suit de très près le dossier de la voie de contournement depuis le début avec la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic et son porte parole monsieur Robert Bellefleur. Selon monsieur Charbonneau, l'échéancier ne peut être respecté, et la voie de contournement pourrait voir le jour en 2024 si tout va bien, sinon en 2025.


François Charbonneau a plus de 40 ans d’expérience dans le domaine de l’ingénierie d’usine, de la construction et de la gestion de projet. Il a occupé divers postes comme ingénieur de chantier, ingénieur senior en mécanique de conception, ingénieur en chef, superviseur de conception et d’entretien, surintendant des services techniques, chef de services techniques ainsi que directeur de projet, de construction et de maintenance pour des usines de transformation minière, des usines chimiques et des usines d’assemblage industriel. Il a également œuvré dans le secteur du génie conseil comme ingénieur senior en mécanique, directeur de projet et conseiller senior. Il a aussi enseigné au CEGEP la gestion de projet.

Copie du courriel envoyé à la mairesse de Lac-Mégantic par monsieur Charbonneau le 20 mars 2021


Bonjour madame Morin,


Je m’adresse directement à vous car peut-être vous pourriez ‘’réveiller’’ quelques joueurs importants dans le projet. Aussi, je viens d’écouter votre entrevue passée avec monsieur André Lapierre au courriel précédent.

D’après le communiqué de presse du 2 juin 2020 provenant de ‘’Transport Canada’’, voir lien suivant : Le gouvernement du Canada fait une mise à jour sur les derniers développements et avancements dans le projet de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic - Canada.ca les plans et devis (ou ingénierie détaillée) devaient débuter à l’été 2020, et on est encore rendu à l’étape de vérification de l’étude de faisabilité.


Si on aurait vraiment débuter les plans et devis à l’été 2020, peut-être avec un petit miracle on aurait pu se rendre en décembre 2023 pour terminer les travaux de construction de ce projet de voie ferroviaire. Avec un peu de chance, peut-être qu’on pourra commencer finalement les plans et devis à l’été 2021 (cette année), et le début de la construction ne pourra pas débuter avant la fin du printemps 2022, voyez-vous, car cela prend de 8 à 12 mois pour exécuter les plans et devis (ingénierie détaillée) et il n’y a aucune construction qui ne débute avant la fin des plans et devis. A mon avis, ce n’est pas le CP qui va s’occuper des plans et devis car ce n’est pas une firme spécialisée dans le génie-conseil. Est-ce que vous savez qui sera la firme choisie? Je pense que c’est une réponse extrêmement important à être répondue si on veut débuter les plans et devis le plus rapidement possible. Cela prendra une équipe de conception de 20 à 25 ingénieurs, dessinateurs, techniciens, inspecteurs, etc.. provenant de la firme choisie.

En résumé, il est IMPOSSIBLE à ce moment présent de penser que le projet va se terminer en 2023 car on travaille avec à 80% des travaux d’excavation de déblai, remblai, en plus de fournir la fondation et la construction d’un nouveau pont. Tout ce genre de travaux ne peuvent être réalisés en hiver ou sur un sol gelé, c’est le genre de projet, que voulez-vous. Donc il est impossible d’exécuter les plans et devis et exécuter la construction en seulement 2 ans, c’est ce qui reste avant d’arriver à l’an 2023!


Si tout se passe en 3ième vitesse, je pense que l’ingénierie détaillé (plan et devis) seraient terminés au printemps 2022 et la construction va au moins durer 2 ans, ceci car on ne travaille qu’à 60% du temps, étant des travaux qui ne se font pas l’hiver et une partie du printemps. D’après moi, j’ai un fort feeling que la construction devra durer un bon 3 ans. Et voila, si on est chanceux les Méganticois (plus de pépin à venir), on va obtenir la voie de contournement livrée pour le printemps ou à l’été 2025. Il faut construire toutes les travers, stations d’intersection, et aussi compléter le travail de négociation de gré à gré avec les propriétaires de terrain. Il m’a été mentionné qu’il n’y avait pas eu aucune négociation depuis les 12 derniers mois.


l ne faut pas rêver en couleur. Je suis désolé. J’espère que vous êtes la personne avec un bon poing sur la table!

Cordialement,


François Charbonneau, ingénieur à la retraite,

Transport Canada, suite à un appel d’offre pour engager un ‘’Ingénieur de la Couronne’’, que j’appellerais un ‘’gérant ou gestionnaire’’ de projet, car Transport Canada ne fait aucune ingénierie.

La date de début de contrat est le: 20 juillet 2020 et

La date de terminaison du contrat: le 19 juillet 2025.

Nom de la firme ayant obtenu le contrat: Cima+

Important: ce contrat ne spécifie que l’embauche pour un seul ingénieur pour représenter Transport Canada.

Voir lien suivant pour la description du contrat : CIMA + SENC (T8015-190041/001/QCM~000) - Achatsetventes.gc.ca

Et voici l’appel d’offre pour la demande de ce contrat qui spécifiait qu’il pourrait y avoir une phase 2 (construction et mise en service) et une phase 3 (démantèlement et remise en état des sites), voir lien : Ingénieur de la Couronne - Projet de voie de contournement de Lac-Mégantic (T8015-190041/A) - Achatsetventes.gc.ca

Il est à noter que cette partie ‘’démantèlement’’ devait se faire en 2024, pas en 2025, selon l’échéancier de Transport Canada..


François Charbonneau

131 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout